Immobilier
Publié le - 9 aff. -

Investir en pierre papier : comprendre les SCPI

L’investissement en pierre papier via les SCPI se démocratise à grande vitesse. N’oublions pas que ces dernières ont capitalisé plus de 71,40 milliards d’euros en 2020.

Canada, Toronto, Winston, Churchill Architecture

L’investissement en SCPI : mieux comprendre son principe

Ouvertes au grand public, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont considérées comme des produits immobiliers. À cet effet, il est possible d’en acheter auprès d’un conseiller en gestion privée ou d’une société de gestion agréée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Les SCPI se définissent comme des véhicules d’investissement collectif générateurs de revenus réguliers. En recourant à l’épargne publique, via des campagnes de souscription en ligne, elles se constituent continuellement un patrimoine immobilier locatif. Les loyers perçus sont convertis en dividendes avant d’être reversés aux associés. Le versement des revenus intervient une fois par trimestre.

N’importe qui peut investir dans la pierre papier. Il y a, bien sûr, un ticket d’entrée pour accéder à ce marché porteur. Il reste modeste pour la plupart des SCPI. Entre 200 € à 1 000 €, le prix acquéreur ne représente qu’un faible pourcentage d’un projet d’investissement immobilier.

Distinction entre les différentes formes de SCPI commercialisées sur Internet

Trois grandes familles de SCPI existent actuellement :

  1. SCPI de rendement
  2. SCPI fiscale
  3. SCPI de plus-values

Les SCPI de rendement sont les plus nombreuses sur le marché de la pierre papier. Contrairement aux SCPI de plus-values ou de capitalisation, ces dernières distribuent des dividendes aux porteurs de parts. Les SCPI fiscales, quant à elles, permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt, calquée sur celle des dispositifs de défiscalisation existants : Pinel et Malraux notamment.

Au 31/12/2020, 206 SCPI ont été recensées (source : ASPIM). En ce qui concerne le nombre de sociétés de gestion, il y en a 38.

Comment bien choisir sa SCPI ?

Le choix d’une SCPI n’est pas négligeable. Afin d’en tirer un maximum d’avantages, la considération de certains critères s’impose. Les éléments à vérifier et à comparer sont les suivants :

  • Le DVM (ou taux de rendement annuel)
  • La capitalisation
  • Le TOF (ou taux d’occupation financier)
  • Le TOP (ou taux d’occupation physique)
  • Le TRI (ou taux de rendement interne)
  • Le RAN (ou report à nouveau)